Coronavirus à Hong-Kong : des files d’attente monstres pour s’approvisionner en masques médicaux

Actualités

Alors qu’une première personne atteinte du coronavirus est morte à Hong Kong le 4 février, les habitants se ruent sur les masques pour se protéger. Mercredi 5 février, des milliers de personnes ont attendu devant un magasin qui avait annoncé l’arrivée d’un nouveau stock. Des vidéos de l’impressionnante file d’attente ont circulé, révélatrices du climat de panique qui s’est emparé de la ville.

À Hong Kong, territoire partiellement autonome de la Chine, 18 cas de coronavirus avaient été déclarés au 5 février 2020. Mais l’apparition de ce nouveau virus en provenance de Wuhan ravive des souvenir douloureux pour la population. En 2003, l’épidémie de SARS, un virus lui aussi né en Chine, y avait fait 299 morts et avait mis à terre l’économie hongkongaise.

Pour éviter de répéter ce scénario, les Hongkongais se ruent sur les masques dits « chirurgicaux », recommandés aux malades pour éviter qu’ils ne transmettent le virus à d’autres, mais aussi dans les zones de forte concentration du virus.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes et activistes ont publié des images des rayons vides et des files d’attente devant les pharmacies.
Le 3 février, l’entreprise hongkongaise Luck Well International Holdings a annoncé sur Facebook que, face à la pénurie de masque, elle allait vendre 11 000 boîtes de 50 masques, à 80 dollars hongkongais par boîte, soit 9,30 euros.

La vente a commencé mercredi 5 février, au lendemain du premier décès d’un patient atteint du coronavirus. Selon le South China Morning Post, plus de 10 000 personnes se sont rassemblées devant le magasin pour s’approvisionner en masques. Certains ont passé la nuit devant le magasin pour augmenter leurs chances de repartir avec les deux boites maximum autorisées par client.

Cette annonce est intervenue alors que les Hongkongais avaient de plus en plus de mal à s’approvisionner dans les pharmacies et grands magasins. Dans le même temps, certains magasins n’ont pas hésité à sensiblement augmenter leurs prix, comme l’ont dénoncé plusieurs internautes sur Twitter. Ci-dessous, on voit des boîtes de 30 à 50 masques vendues entre 1 380 et 1 780 dollars hongkongais, soit entre 160 et 208 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *